Combien de temps peut-on vivre avec de l’eau dans les poumons ?

eau dans les poumons combien de temps à vivre
Rate this post

Lorsque le cœur ne fonctionne plus correctement et ne pompe plus le sang comme prévu, il se pourrait que cet organe soit rempli de liquide. Les personnes qui en souffrent commencent avec un état d’essoufflement qui peut conduire à la mort. Si vous avez déjà entendu le nom de cette maladie et que vous désirez en savoir davantage, ce guide est fait pour vous.

Qu’entend-on par œdème pulmonaire ou la maladie de l’eau dans les poumons ?

Il s’agit d’une pathologie qui affecte généralement l’appareil respiratoire. L’œdème pulmonaire se caractérise par une grande accumulation d’eau ou de liquide dans les tissus et espaces extravasculaires.

Parfois, ce liquide peut s’infiltrer dans les alvéoles et conduire à une situation sanitaire plus dangereuse à l’instar d’une détresse respiratoire. L’œdème respiratoire se manifeste le plus souvent chez les personnes qui ont tendance à boire l’eau rapidement.

Cette maladie peut être causée aussi par l’inhalation de l’eau, que ce soit dans une piscine, sous la douche ou ailleurs. Notons que souffrir d’œdème pulmonaire est une situation difficile et très désagréable à vivre, quand bien même il existe des solutions efficaces pour se soigner.

Peut-on vivre longtemps avec de l’eau dans les poumons ?

Lorsque vos tissus et espaces pulmonaires se remplissent d’eau, la respiration devient automatiquement difficile, voire impossible, dans certains cas, notamment chez les personnes qui ont des antécédents de maladies pulmonaires.

Lisez  Comment prendre de la poitrine avec le sport ?

Idéalement, un traitement rapide est préconisé. Pour cela, on doit très vite vous transporter dans un hôpital reconnu aux urgences. Sans traitement rapide, l’accumulation de l’eau dans le mucus peut vous emporter. Effectivement, les risques de mourir dans les minutes qui suivent un œdème pulmonaire sont très élevés. Par contre, avec un peu d’attention médicale, la plupart des personnes qui en souffrent se rétablissent rapidement.

Quelles sont les causes les plus fréquentes en cas d’œdème pulmonaire ?

Les causes de ce mal dépendent en réalité du type d’œdème pulmonaire dont il s’agit. Pour info, on distingue deux types d’œdème pulmonaire à savoir : l’œdème pulmonaire cardiogénique et l’œdème pulmonaire non cardiogénique. Dans le premier cas, la cause la plus évidente est liée à un infarctus ventriculaire. Cela peut entraîner :

  • Un infarctus du myocarde ;
  • Une arythmie ;
  • Une pathologie valvulaire aortique et une cardiomyopathie.

Dans le second cas, la cause la plus réaliste est l’inhalation rapide d’un liquide. Mais il peut s’agir aussi d’une inhalation de fumées, un traumatisme thoracique, une pneumonie étendue ou une pancréatite.

Comment diagnostiquer l’œdème pulmonaire ?

L’œdème pulmonaire est une situation difficile qui peut être diagnostiquée uniquement par un médecin spécialiste après une consultation et un examen sanguin. Dans certains cas, une radiographie pulmonaire et un bilan de santé sont demandés ainsi que d’autres examens complémentaires.

Quels sont les facteurs à risque ?

Principalement, les facteurs qui peuvent entraîner ce type de maladie sont au nombre de trois. Dans un premier temps, vous avez la malnutrition. Dans un second temps, il y a la cirrhose et enfin le syndrome néphrotique qui sont autant de choses qui exposent un individu à l’œdème pulmonaire. Par ailleurs, les personnes à risques sont les adultes et spécifiquement les plus de 60 ans.

Lisez  Percer un lipome avec une aiguille : est-ce une bonne pratique ?

Que faire en cas d’eau dans les poumons ?

La première chose à faire est de se rendre le plus tôt possible dans un centre de santé. Normalement, un traitement diurétique par perfusion sera réalisé. Cela peut s’accompagner d’une assistance ventilatoire et de la chirurgie dans les cas les plus graves.

Si vous ne souffrez pas encore de ce mal, vous pourrez faire quelque chose pour limiter les chances d’en souffrir. D’abord, vous aurez besoin de faire une activité sportive intense et de maintenir une bonne hygiène alimentaire. Ensuite, il est déconseillé de fumer et de boire de l’alcool si vous souhaitez éviter ce mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *