Abcès dentaire joue gonflée : combien de temps pour soigner ?

4.3/5 - (3 votes)

L’abcès dentaire constitue une infection bactérienne souvent très douloureuse qui touche à la fois la dent et la gencive. Il se caractérise généralement par un gonflement de la gencive qui s’accompagne d’une douleur accrue et d’un état de fébrilité. Si rien n’est fait pour stopper cette maladie, elle peut conduire à des complications graves et parfois même à la mort. Vous êtes victime d’un cas d’abcès dentaire qui cause le gonflement de votre gencive, mais vous ignorez quoi faire pour remédier à cela. Plus de soucis, cet article vous renseigne sur tout ce que vous devez faire pour traiter ce mal et le temps que cela prendra.

Contacter sans délai son dentiste en cas d’abcès dentaire

La bonne santé de chacun de vos organes contribue énormément au bien-être de votre corps. Pour ce fait, dès que vous remarquez le moindre signe d’inconfort au niveau d’un organe vous devez consulter votre médecin. Au cas où il s’agit d’un signe d’abcès dentaire, vous devez rapidement prendre rendez-vous avec un dentiste afin que le nécessaire soit fait. Les symptômes liés à l’abcès dentaire sont généralement :

  • Rubéfaction et gonflement de la gencive ;
  • Sensation de chaleur et des saignements à la gencive ;
  • La fatigue et la fièvre.

Lorsque votre abcès dentaire est au stade primaire, vous pouvez convenir d’un rendez-vous avec votre dentiste et patientez jusqu’à cette date. Par contre, si vous constatez que le mal est à un stade avancé, vous devez rapidement signaler l’urgence à ce spécialiste pour qu’il programme l’intervention dans un délai raisonnable. Un abcès dentaire est dit sévère dès lors que le gonflement peut se remarquer sur la joue, les ganglions apparaissent sous la mâchoire, la fièvre s’intensifie et le pus crée un orifice de sortie… Notifiez à votre dentiste tous vos antécédents sanitaires pour lui permettre de mieux prendre en charge la situation.

Lisez  Quel lien y a-t-il entre arthrose et ferritine élevée ?

Quels gestes pour soulager avant l’arrivée du rendez-vous ?

Vous venez de prendre rendez-vous avec votre dentiste, c’est bien, puisqu’il s’agit d’un premier pas. Une fois cette étape passée, vous devez penser à quoi faire pour soulager ou calmer les symptômes de cet abcès dentaire en attendant l’intervention du professionnel. L’idéal dans une telle circonstance est de prendre un antidouleur et non un anti-inflammatoire afin d’éviter que ce dernier empire le mal. Vous pouvez vous permettre d’appliquer un gel antibactérien sur la partie où vous sentez de douleur.

En lieu et place du gel, vous pouvez utiliser les clous de girofle bien lavés à l’eau. En préparant une infusion des clous de girofle, vous pourrez en faire un bain de bouche ou l’utiliser pour masser la partie douloureuse. De même, vous pouvez placer directement ces derniers dans votre bouche, les mâcher légèrement et les maintenir à la partie concernée. Vous pouvez aussi faire un bain de bouche avec le mélange du bicarbonate de soude et d’eau tiède. Éviter au mieux de mastiquer avec la partie douloureuse. Prenez aussi l’habitude de vous brosser matin et soir pour prévenir l’abcès dentaire.

Comment votre dentiste réussit-il à traiter l’abcès dentaire ?

Toute intervention du dentiste dépend de l’origine du mal, car un abcès dentaire peut être gingival ou périapical. C’est-à-dire que ce mal peut être causé par une dent ou la gencive. En fonction de l’origine du mal, le spécialiste pourra opérer l’une des trois opérations suivantes. Il peut procéder en effet à une dévitalisation lorsque le mal est dû à une nécrose de la pulpe dentaire. Ensuite, une incision gingivale peut être envisagée pour évacuer le pus en cas où l’abcès provient de la gencive.

Lisez  VGM élevé : quelle interprétation en faire ?

Enfin, le spécialiste peut entreprendre une extraction dentaire en cas de dent facturée. Dans l’un ou l’autre des cas, le spécialiste pourra prescrire un traitement adéquat au problème. En dehors de ces trois types d’interventions, il est possible que certaines opérations supplémentaires puissent être réalisées ultérieurement. Par ailleurs, une fois que votre dentiste détermine l’origine du mal et prescrit le traitement nécessaire, cet inconfort pourrait disparaître en 48 h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *